Jeremy Brett.frAccueilS'enregistrerConnexion
Le deal à ne pas rater :
Blue Lock : où acheter le Tome 22 édition limitée du manga Blue ...
12 €
Voir le deal

 

 Les Hêtres Rouges

Aller en bas 
AuteurMessage
LeChat

LeChat


Inscription : 04/01/2019
Nombre de messages : 81
Age : 46

Les Hêtres Rouges Empty
MessageSujet: Les Hêtres Rouges   Les Hêtres Rouges I_icon_minitimeLun 8 Avr - 23:50

Un épisode spécial et un peu malaisant...mais que j'apprécie quand même  Ok

Il est assez fidèle à la nouvelle puisque, déjà, il commence par la fameuse querelle holmésowatsonienne :



Mr. Brett et Mr. Burke jouent très bien le contraste de caractères. Mr. Burke est d'abord jovial et léger avant de passer à l'énervement (Ah ! Ce cahier fermé brutalement qui marque le seuil de tolérance du bon docteur !).
Mr. Brett est parfait dans cet agacement et la remise en cause du sens porté au travail holmésien. Marre hein de recevoir des demandes d'enquête à deux balles ! Et vlan le journal parterre ! L'agitation de la pipe et ce petit air pincé, ce ton sec et dur, ces piques acérées. Que de tension !
Le texte est assez fidèle. Dans la nouvelle, il n'y a pas de "pipe-je-suis-de-mauvais-poil".

Comme Holmes, on est dépité à l'écoute de la lecture de la lettre de la cliente. En effet, il y a de quoi... La demande a l'air bien misérable... tout comme l'identité de la cliente : dans Baker street, nous voyons alors passer deux femmes en robes noires d'allure tout à fait banale et peu avenante et le spectateur pense que ce sont les clientes en question... Sauf que...sauf que... Erreur de jugement !!! Tout comme l'erreur de jugement de Holmes puisque la vraie cliente qui toque au 221B est bien différente : elle est belle et distinguée. Et l'enquête se révèlera tout aussi attirante ! ( on est bien dans un point de vue masculin là !)
Car oui, il y a de la séduction dans cet épisode !

Tout d'abord, comme déjà souligné, Miss Hunter est une cliente de toute beauté avec une chevelure qui est son principal atout (elle-même l'admet). Et les deux détectives sont bien d'accord avec elle !

Les Hêtres Rouges Tumblr_m6mlrn080P1qjgmb0
Les Hêtres Rouges Tumblr_m6mls6K8xB1qjgmb0
Bon on passe sur les limites de la bienséance hein. On va dire que c'est pour les besoins de l'enquête... Hein Holmes ? (HUM ! whistle )

En tout cas, Holmes et Watson sont séduits par l'affaire tout à fait intriguante de la demoiselle.  Sherlock

Et il y a aussi la séduction de l'argent.
De la part de Miss Hunter qui est finalement prête à couper ses cheveux pour le salaire royal qu'elle obtiendra en acceptant ce poste douteux de gouvernante. C'est encore plus flagrant dans la nouvelle quand Holmes lui explique clairement le danger qu'elle encourt et que lui même ne laisserait pas sa soeur (Eurus ? very happy La bonne blague ! very happy ) accepter l'offre. Miss Hunter lui rétorque alors un "Mais l'argent Monsieur Holmes ! L'argent !"
Il en va de même pour Mr. Rucastle, sa femme et Mrs Toller. Les deux premiers étant appâtés par la rente de la prisonnière et, la troisième par l'offre de Mr. Fowler pour saouler Mr. Toller et laisser enfermer le mastiff. Et j'ai aussi failli oublier Miss Stoper, la gérante de l'agence de gouvernantes qui met la pression à Miss Hunter (tu acceptes la proposition ou je te raye de mon registre...).

Mr. Fowler est un autre homme séduit. Cette fois-ci par l'amour provoqué par Miss Alice, la pauvre prisonnière. Un preux chevalier (à moins qu'il ne lorgne lui aussi sur la rente...  sorry ).

Miss Hunter n'est pas qu'une femme cherchant un bon pécule (les shampoings, ça coûte cher ! rire ). C'est aussi une femme qui a du cran et qui est prête à s'engager dans une affaire un peu douteuse présentée par un homme on ne peut plus mielleux et pervers (même s'il est considéré comme très drôle par ailleurs. c'est d'ailleurs très déconcertant ce contraste !  shocked ). L'entretien dans le bureau de Miss Stoper est particulièrement dérangeant... Mais on sent aussi ce malaise, entre séduction et dégoût, lorsqu'il lui montre le mastiff et lorsqu'il la chope à la descente de la tour fermée. Dans la nouvelle, Miss Hunter, en racontant le premier entretien, dit elle-même qu'il a un aspect séduisant.

Étant donné qu'elle n'a plus de parents et qu'elle est encore jeune (20 ans), on peut penser à une recherche de figure paternelle, en parallèle et opposition avec celle de Holmes d'ailleurs. Rucastle est la figure du père qui gâte de trop son enfant (dans tous les sens du terme d'ailleurs : il promet beaucoup d'argent à Violet, ne sait pas éduquer correctement son fils de 6 ans et enferme sa fille pour la spolier). Alors que Holmes est le père qui met en garde, protège et sauve son enfant (que ce soit Violet ou Alice). Une fois que sa fille est hors de danger, il la laisse à son indépendance, ne l'enferme pas (dans la nouvelle, Watson se plaint que Holmes se détourne de Violet une fois qu'elle est sauve. Ce qui souligne qu'Holmes n'agit pas en séducteur mais bien en bon père avec elle).
Ce Mr. Rucastle fait partie de ces pères abusifs des aventures holmésiennes. Un copain du Docteur Stoke Moran (Speckled Band) et du Professeur Presbury (Creeping Man)... Dans ce cas particulier, il est appuyé par sa nouvelle femme, la marâtre par excellence.
Ce côté glauque et avide est souligné par le point de vue de Holmes sur le paysage du train que Watson trouve bucolique. Holmes y voit l'aspect sordide de l'âme humaine (c'est bien pour cela qu'il a besoin de son Watson à son côté : pour se rappeler qu'il y a des humains qui en valent la peine !). Et dans cette nouvelle, il ne se trompe pas.

D'ailleurs, j'aime le cadrage de cette scène :

Les Hêtres Rouges Image

Peint, on dirait du Hopper  Ok
Revenir en haut Aller en bas
 
Les Hêtres Rouges
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Décès de Natasha Richardson (Les hêtres rouges)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM JEREMY BRETT :: SHERLOCK HOLMES ET SES ADAPTATIONS-
Sauter vers: